Résultats pour la recherche : Beroja

Migration de printemps. Point de situation du 1° avril 2018

La migration de printemps de nos oiseaux équipés de balises est lancée, avec de bonnes surprises provenant des balises ARGOS posées en 2016 et dans l’ensemble, un bon fonctionnement des nouvelles balises GPS / ARGOS.

ARGOS

Avec l’allongement de la durée du jour, quelques balises ARGOS refont surface après de longues périodes de silence :

– la balise de BEROJA la Landaise, dont la dernière émission remontait à la mi-août 2017 en Biélorussie, s’est d’abord signalée dans les Landes et se trouve au nord-est de LANGRES (31 mars).

Deux autres balises ardéchoises ARGOS de 2016 sont reparties.

– FONTEMARIE, repartie il y a quelques jours, se trouve maintenant (29/03/18) en Italie, dans le versant sud des Alpes, au nord de TRENTE.
– QUINSOU, dont la balise a émis dans le Jura le 21 mars, a choisi de passer par le versant nord des Alpes ; il est passé par l’Autriche (28/03/18) et se trouve maintenant en Ukraine, à moins de 500 kilomètres de sa zone de reproduction.

GPS / ARGOS

Parmi les 8 nouvelles balises posées en 2018,

– la 619 (Hérault), qui semble être passée par le littoral méditerranéen, se trouve au nord-est de l’Italie ;
– la 620 (Hérault) est à quelques kilomètres de DIJON ;
– la 623 (Landes), partie la première depuis sa zone landaise et localisée en Allemagne le 14/03/2018, n’émet plus pour l’instant ;
– la 615 (Ardèche), partie le 28/03/2018, se trouve dans le Jura (non loin de la zone où QUINSOU l’Ardéchois avait émis une semaine plus tôt).

Les 4 autres balises émettent encore dans leurs zones de départ.

Point sur la migration prénuptiale 2017

La migration prénuptiale a débuté très tôt cette année. La plupart des oiseaux équipés ont quitté leur site d’hivernage avant le 20 mars alors que les départs se déroulaient durant la dernière décade de mars voir la première décade d’avril en 2015 et 2016. Le climat doux de début mars a probablement œuvré pour ce départ précoce. Mais le froid est revenu en avril sur la Russie et les migratrices au long cours sont restées bloquées face à ce front glacial. Seules les bécasses nichant le plus à l’ouest sont finalement arrivées tôt sur leur site de reproduction (Fréhel, Quinsou, Béröja et Montcalmes). Les autres n’ont atteint leur terminus que récemment et trois oiseaux n’ont probablement pas encore terminé leur migration (Isabelle, Mistrale et Fontemarie).