Bilan de la saison de nidification pour les bécasses équipées de balises Argos

Au printemps-été, les signaux envoyés par les balises Argos sont moins précis et moins nombreux qu’en automne-hiver. En effet, les oiseaux séjournent majoritairement à l’ombre du feuillage des forêts et les panneaux solaires, auxquels nous devons la légèreté du dispositif, ont beaucoup plus de mal à recharger les balises en énergie.

 A l’approche de la migration automnale, voici un bilan individuel établi à  partir des quelques informations collectées entre juin et septembre.

 Hada est restée dans le même secteur forestier de Pologne tout au long du printemps puis s’est déplacée en juillet de 5 kilomètres vers le nord, près de la petite localité de Przedborz.

 Clappas s’est établi dans un massif forestier en Pologne à 80 kilomètres au nord-est de Varsovie.

Olympe s’est installée en Biélorussie 80 kilomètres au nord-ouest de Minsk. En fin d’été elle s’est déplacée de 7 kilomètres vers l’est.

 Ségosa s’est installée tout le printemps-été au pied de l’Oural, dans la région de Perm (Russie), puis s’est déplacée d’une quarantaine de kilomètres à la mi-juin.

Liby a fréquenté trois secteurs proches dans la région de Tcheliabinsk (Russie), au sud de l’Oural ; à la mi-septembre elle était localisée à 5 kilomètres au sud de Niazepetrovsk.

Andéol a séjourné du 25 avril au 25 septembre dans l’Altaï, en Russie, non loin de la Chine et de la Mongolie dans  une zone de 12 x 2 kilomètres ; pendant la période de croule il a probablement fréquenté une zone de fond de vallée, puis s’est déplacé au milieu d’été à 7-8 kilomètres de sa zone de nidification proprement dite.

 Argoat est restée dans la région de Tver, en Russie; de fin avril à fin mai, elle a fréquenté une zone forestière bien circonscrite puis a glissé 40 kilomètres plus au sud ; à la fin juin, elle était retournée dans sa zone initiale pour les trois mois suivants.

Aliénor a séjourné en Estonie à 25 kilomètres de Parnu de fin avril à août.

Queffelec a établi ses quartiers de nidification puis d’été dans la région de Novgorod au nord-ouest de la Russie européenne.

Arvor est arrivée fin avril en Russie dans la région d’Arkhangelsk à 25 kilomètres au nord-ouest de Kargapol; depuis mi-juin aucun nouveau signal n’a pu être capté.

Morgane a séjourné en Lettonie à 25 km à l’est de Riga, au moins jusqu’au début juillet.

Remèze s’est installée en mai dans le nord-ouest de la région de Tver, en Russie ; en juin, elle a fréquenté deux secteurs distants de quelques kilomètres; aucune émission de la balise n’a été reçue depuis fin juin.

Andéol donne le signal de la migration postnuptiale !

En cette fin septembre, Andéol a amorcé de belle façon sa migration d’automne : elle vient de quitter ses montagnes de l’Altaï et en deux nuits a rejoint les steppes du nord du Kazakhstan !

Cependant, Ségosa qui était cantonnée lors du printemps et de l’été au pied de l’Oural dans la région de Perm en Russie, a déjà effectué un premier déplacement de quelques centaines de kilomètres dès le début de la deuxième décade de septembre.

A signaler que les bagueurs des différentes équipes en Russie enregistrent un timide début de migration pour cette fin septembre. A l’évidence, la douceur de l’été indien en Russie européenne en est la cause.